LE PORTAGE DES BEBES

Les bébés sont portés partout dans le monde

  Lorsqu'on étudie les pratiques de portage dans le monde, on observe que 75% des bébés sont portés. Ils sont essentiellement portés par leur mère qui les nourrit au sein, mais aussi par la famille proche, la fratrie ou les membres du groupe familial.

  Le bébé est tout à fait intégré dans la vie quotidienne, participant ainsi à la vie de sa famille.

Sa mère poursuit ses activités agricoles, commerciales ou domestiques tout en répondant et en s'adaptant aux besoins de son enfant. Il existe ainsi une mise en harmonie mutuelle aux rythmes de l'un ou de l'autre. (...)

   Il existe plusieurs manières de porter les bébés: dans les bras, dans un tissu, dans un berceau...Des ethnologues ont étudiés les différents modes de portage dans le monde et l'on peut en observer deux grands types : 

   Le berceau rigide est utilisé généralement pour le bébé de moins de 6 mois; il est fréquemment associé à des pratiques d'emmaillotement avec du tissu.

   Le portage avec un morceau de tissu est pratiqué dans de nombreux endroits du monde, notamment en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie. Il existe certaines variantes: le bébé peut être plaqué dans le dos, ou bien suspendu dans un tissu qui s'appuie sur les épaules de la mère (parfois dans le dos, souvent sur le côté). Dans certaines régions du monde comme en Amérique du Sud, un filet ou une écorce sont utilisés pour porter les bébés.(...)

   Les temps de portage ne sont pas aussi longs qu'on le pense généralement. En effet, d'après les chercheurs qui ont observé certaines ethnies africaines, les temps de portage dans un porte-bébé en tissu ne représentent pas la majorité du temps passé avec l'enfant. Par exemple, pour un bébé de 2 mois, la durée maximale de portage dans le dos est inférieure à 7 heures par jour. Ensuite la durée de portage diminue progressivement; elle est de moins de 3 heures par jour pour un bébé de 1 an.

   En fait, le bébé est souvent dans les bras, allaité, câliné, massé et finalement mis dans un morceau de tissu lorsque la mère a besoin d'avoir les mains libres, ou que l'enfant dort.

   On voit alors que la durée de portage dans la journée est directement liée à l'évolution du bébé et notamment au rythme de son sommeil.(...)

   Le bébé est mis principalement dans le dos pendant ses périodes de sommeil (entre 20 et 40 minutes par cycle de sommeil) et sur le côté lorsqu'il est éveillé, position qui lui permet de participer activement au monde qui l'entoure. Il est cependant très souvent sorti du porte-bébé pour être nourri, changer ou pour jouer.  Les bébés sont donc portés sur des courtes durées et fréquemment sortis du porte-bébé.(...)

   En revanche, porter devant est typiquement "occidental". On ne retrouve pas ce mode de portage de façon traditionnelle dans d'autres endroits du monde. Il est caractéristique de notre culture, car nous avons perdu un certain savoir ancestral du portage.

En effet l'apprentissage ne se fait plus tout au long de l'enfance et de l'adolescence par le portage des autres bébés de la famille. C'est pourquoi certains parents préfèrent porter leurs bébés devant pour les voir et pouvoir rétablir le dialogue corporel avec leurs enfants. (...)

C'est au début des années 1970 en Allemagne que voient le jour des porte-bébés différents de ceux alors utilisés en occident, ils sont issus d'un mélange de cultures et adaptés au mode de vie occidental : ce sont les écharpes de portage. Erika Hoffman, mère de jumelles et ayant vécu en Amérique du Sud, développe les premières écharpes de portage sous la marque Didymos. Depuis, les écharpes de portage et leurs dérivés, slings, vont subir des améliorations en termes de fabrication et de techniques de nouage. Aujourd'hui, elles sont étudiées dans de nombreux centres de soin et largement adoptées par les familles, notamment grâce au réseau associatif, comme l'AFPB, qui informent, soutiennent et accompagnent les parents dans leur maternage.

   

Nos bébés sont faits pour être portés

  Le bébé humain est un petit porté par nature.

Contrairement à la plupart des mammifères qui sont moins immatures que les petits humains à la naissance, nos bébés ont besoin de la présence adulte pour continuer à grandir, le lait maternel est rassasiant pour de courtes durées, ils pleurent pour réclamer à téter et lorsqu'ils sont seuls; ils ont gardé certains réflexes d'agrippement mais ont besoin d'être soutenus par les bras de leur mère.

   Le bébé humain est donc un petit porté passif qui participe activement.

Il va trouver des appuis sur le corps de l'adulte qui lui offre un accueil idéal pour s'accrocher activement.: que ce soit la hanche ou l'arrondi du dos, la structure osseuse de l'adulte offre des points d'appuis et un soutien au bébé afin qu'il puisse s'accrocher à lui.

   Le réflexe archaïques de l'agrippement (le bébé ferme les mains et les pieds pour s'accrocher à l'adulte, même aujourd'hui dépourvu de pilosité!) permet au petit humain de continuer à grandir jusqu'à atteindre une certaine maturité motrice. 

Siège social : ASSOCIATION FRANCAISE DE PORTAGE DES BEBES 

Maison de la Vie Associative du Pays d'AIX Le Ligourès,

Place Romée de Villeneuve 

13090 AIX EN PROVENCE

Permanence téléphonique

07 61 11 35 68 

SIRET: 490 704 608 00028 Code APE/NAF 9499Z

association loi 1901 Organisme de formation : existence enregistrée sous le numéro 93 13 13740 13 auprès du Préfet (DIRECCTE) de la région Provence Alpes Côte d'Azur.

Conformément à la législation, ce numéro ne vaut pas agrément de l'État.

MENTIONS LEGALES